La position main libre

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Adjoint

Message par Adjoint »

Bonjour :salut:

il s'agit d'un trop petit détail sans une véritable importance. Pourtant il faut souligner que le réglement du 1er aout 1791 est le seul d'une validité générale pendant toute la période qui nous intéresse, de 1791-1815. Si on veut etre précis il faut le suivre. Et bien sur, il faut suivre le texte ; les planches ne sont que ses interprétations (meme si officielles) qui y sont attachées pour nous aider a comprendre le texte, mais ne peuvent jamais le suppléer. (On peut trouver des erreurs de détail sur plusieures planches... par exemple Pl. VII, fig. 1 "sur la droite par file en bataille" ; ou Pl. XV, fig. 2 "changement de direction en masse" qui ne sont pas précises.)

Le réglement explique bien pourquoi le soldat doit tenir "la paume de la main un peu tournée en dehors"... "...Cette position (des bras, des coudes et) des mains (remplit ces divers objets, et) a de plus l'avantage de faire effacer les épaules." (Observations relatives a la position du soldat, p.15 dans l'édition de 1792 de la Gallica)

Les épaules effacées sont importantes, la paume de la main tournée en dehors aide le soldat a les tenir bien.

Amicalement

Jakub

Courtebotte

Message par Courtebotte »

Est-on bien sur que dans la pratique les soldats se conformaient au réglement à la lettre?

Adjoint

Message par Adjoint »

Parlons plutot de la pratique des chefs des corps (chefs de bataillon, colonels, officiers généraux) et des adjudants-majors responsables de l'instruction. Et la question est simple - on peut etre sur que ceux-ci ne se conformaient pas au réglement toujours et a 100%. Il est normal qu'il y avaient des différences de détail d'exécution d'un corps a un autre. On n'est pas des machines.

Mais cela n'est pas, je dirais, le but de cette discussion. Nous sommes dans la meme position que ces chefs des corps. Nous essayons de comprendre le réglement et nous essayons d'agir d'apres nos meilleures possibilités a capacités.

Essayons d'étudier le réglement (et les autres textes pertinents de l'époque) et instruire les troupes selon ses (leurs) principes jusqu'aux plus petits détails, si possible. Notre pratique différera de la théorie de la meme facon qu'elle différait de la théorie avant 200 ans...

En ce qui concerne les paumes des mains, si le XYe régiment de ligne d'aujourd'hui préfere de ne pas les tourner en dehors, ca va jusqu'au moment ou ses soldats tiennent bien les épaules... Les limites de ce qui est encore un "trop petit détail" et ce qui est déja "important" seront toujours jugées subjectivement par les chefs des corps de reconstitution. Il faut une autorité supérieure pour décider. Avant 200 ans c'était le général en chef, ou le ministre de la guerre par exemple. Aujourd'hui c'est plutot le résultat des discussions comme celle-ci :salut:

Amicalement

Jakub

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Napoléon, hier, aujourd'hui et toujours - Libre Journal avec David Chanteranne, 18.08.19
    par Joker » 24 août 2019, 19:44 » dans Salon Ier Empire
    25 Réponses
    1486 Vues
    Dernier message par Joker
    28 août 2019, 19:04
  • Artillerie à cheval - Position des entités pendant la marche
    par L'âne » 05 févr. 2020, 01:17 » dans Bivouac des reconstitueurs & militaria
    5 Réponses
    161 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    06 févr. 2020, 15:37
  • Moulage de la main de l'Empereur
    par Ratapoil » 19 août 2018, 09:50 » dans Espace visiteurs
    30 Réponses
    1723 Vues
    Dernier message par L'âne
    25 août 2018, 16:25