La reconstitution...De vieux gréements

Partagez autour de l’armement, de l’équipement et des pratiques des soldats des guerres napoléoniennes.

Modérateurs : Général Colbert, Cyril

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 25 juin 2019, 22:10

Demi-solde a écrit :
24 juin 2019, 19:07
Trois autres photographies, visibles sur l'excellent site Trois-Ponts !, de ce mini HMS Victory
Trois-Ponts ! nous apprend également le pourquoi de cette curieuse reconstitution :
Trois-Ponts ! a écrit :L’origine du modèle du Victory est expliquée dans le n°16 de la revue Model Shipwright, daté de juin 1976. Il serait né, en 1934-1935, d’un désaccord entre deux officiers de la Royal Navy. L’amiral John Kelly, récemment nommé Commander-in-Chief à Portsmouth, aurait douté dans une conversation des qualités à la mer, pourtant réputées bonnes, du Victory, dont on avait récemment entrepris la restauration. Le capitaine Batchelor, historien naval amateur mais passionné, proposa, pour lui prouver le contraire, la construction d’un grand modèle – près de quinze mètres de longueur tout de même – du trois-ponts. Le pari fut accepté, le modèle construit et le pari perdu par l’amiral. En fait, le modèle du Victory naviguait si bien qu’il participa à plusieurs événements organisés à Portsmouth à cette époque, parmi lesquels la revue navale de 1935.

Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1648
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par C-J de Beauvau » 29 août 2019, 16:23

Plus de 170 ans après la disparition mystérieuse du navire britannique HMS Terror dans l’Arctique canadien, des images inédites de l’épave ont été diffusées ce mercredi 28 août: elles révèlent un intérieur bien conservé qui pourrait éclairer d’un jour nouveau cette expédition mythique.
Le Terror est l’un des deux bateaux de l’expédition de l’explorateur anglais John Franklin, partie de Grande-Bretagne en 1845 à la recherche du passage du Nord-Ouest, qui relie les océans Atlantique et Pacifique par l’Arctique.
Surpris par le froid, les 129 marins de l’expédition sont restés coincés un an et demi dans les glaces avant de mourir de faim, de froid et de saturnisme.
Les circonstances de la plus grande tragédie de l’exploration arctique, qui a fait l’objet d’une série télévisée américaine (The Terror), sont restées floues depuis. Le premier navire, HMS Erebus, a été retrouvé en 2014 dans la même zone.
Les images prises par les plongeurs et le robot submersible téléguidé de l’Agence Parcs Canada révèlent des artefacts intacts de la vie sur le navire. L″épave a été retrouvée en 2016 à 24 mètres de profondeur au large de l’île King William, dans le passage du Nord-Ouest, à l’est de Cambridge Bay dans le territoire du Nunavut.
“Nous avions l’impression, en explorant le HMS Terror, qu’il s’agissait d’un navire récemment abandonné par son équipage, semblant avoir échappé au passage du temps”, a dit dans un communiqué Ryan Harris, directeur du projet archéologique et pilote du véhicule téléguidé utilisé pour les fouilles.
Au cours de 48 plongées, dont sept avec le robot, “dans une eau qui avoisinait le zéro degré ou moins”, l’équipe a obtenu des images de plus de 90% du pont inférieur du bateau.

https://www.huffingtonpost.fr/entry/epa ... r-homepage



:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 29 août 2019, 19:47

C-J de Beauvau a écrit :
29 août 2019, 16:23
Surpris par le froid, les 129 marins de l’expédition sont restés coincés un an et demi dans les glaces avant de mourir de faim, de froid et de saturnisme.
Les circonstances de la plus grande tragédie de l’exploration arctique, qui a fait l’objet d’une série télévisée américaine (The Terror), sont restées floues depuis.
L'expédition Franklin était évidemment équipée pour faire face au risque d'hivernage ; les deux navires, le HMS Terror (bombarde de 1813) et le HMS Erebus (bombarde de 1826), avaient emporté trois années de conserves alimentaires (soit 8 000 boites). Chaque bateau emporta également une bibliothèque de plus de 1 000 livres.

L'expédition a été aperçue pour la dernière fois début août 1845 en mer de Baffin. Le reste du trajet nous est connu par les traces, documents, restes, corps, etc. découverts par les opérations de recherches depuis.

L'expédition connut un premier hivernage en 1845-1846 sur l'île Beechey, avec déjà trois morts enterrés sur place, puis un second hivernage en 1846-1847 sur l'île du Roi-Guillaume. Le capitaine John Franklin, commandant de l'expédition, mourut le 11 juin 1847. Un troisième hivernage, 1847-1848, eut lieu là encore sur l'île du Roi-Guillaume ; le bilan de l'expédition était alors de neuf officiers et quinze hommes d'équipage décédés. Les 105 hommes restants abandonnèrent les navires le 26 avril 1848 pour tenter de rejoindre la civilisation à pied ; ils mourront tous en chemin, la plupart sur l'île du Roi-Guillaume, et sur la côte nord du continent pour une trentaine, alors qu'il leur restait des centaines de kilomètres à parcourir.

Image
Les trois tombes de l'île Beechey

https://collections.rmg.co.uk/collectio ... 37945.html

Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 29 août 2019, 23:53

Le passage du Nord-Ouest ne fut vaincu qu'en 1906, par Roald Amundsen, après trois hivernages, à bord du Gjøa, navire de pêche gréé en sloop bien plus petit (21 mètres) que les HMS Erebus et HMS Terror (32 et 31 mètres) de l'expédition Franklin, mais surtout bien plus léger (48 tonnes contre 378 et 331 tonnes...) et d'un tirant d'eau bien plus faible. L'équipage d'Amundsen était de 7 hommes, contre 129 pour l'ensemble des deux équipages de Franklin.

Image

Cordialement

Avatar du membre
C-J de Beauvau
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant
Messages : 1648
Enregistré le : 16 sept. 2017, 17:12

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par C-J de Beauvau » 30 août 2019, 11:23

L’intérieur est bien conservé
Capture d’écran (652).png
Capture d’écran (651).png
Capture d’écran (650).png
Capture d’écran (648).png
Capture d’écran (647).png
:salut:
La guerre c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas
Paul Valéry

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 31 août 2019, 10:42

C-J de Beauvau a écrit :
30 août 2019, 11:23
L’intérieur est bien conservé
Oui, les images montrent une épave du HMS Terror mieux conservée que celle du HMS Erebus :

Image

Image



La découverte du HMS Erebus

Sur le HMS Terror, de nombreux objets visibles semblant encore rangés, le naufrage fut a priori lent, la coque s'enfonçant à l'horizontale, peut-être stabilisée dans une gangue de glace.


Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 31 août 2019, 12:26

Petit clin d’œil de la nature et de la dérive des glaces dans cette histoire : le HMS Terror a été retrouvé immergé dans la Terror Bay, baie de l'île Roi-Guillaume.

Image

Le HMS Erebus, lui, ne fut pas retrouvé dans la Erebus Bay, elle-aussi baie de l'île Roi-Guillaume, mais bien plus au sud, dans la Wilmot and Crampton Bay, sur la côte nord-est de la péninsule Adélaïde :

Image

Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 01 sept. 2019, 12:41


Visite guidée impressionnante à l’intérieur du HMS Terror

Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 02 sept. 2019, 09:58

Lorsque, le 11 juin 1847, sur l'île du Roi-Guillaume, mourut le commandant de l'expédition, le capitaine John Franklin, c'est un vétéran des batailles napoléoniennes qui disparaissait ; alors midshipman responsable des signaux, Franklin avait notamment pris part à la bataille de Trafalgar, à bord du HMS Bellerophon, qui à l'issue d'un combat acharné, avec notamment les tentatives d'abordage des marins de l'Aigle du capitaine Pierre-Paulin Gourrège, perdit son capitaine, John Cooke, et 30 % de son équipage (le deuxième pourcentage de perte le plus élevé de la flotte britannique).

Image

N.B. : John Franklin n'avait pas encore intégré la Royal Navy lorsque le HMS Bellerophon participa à la bataille d'Aboukir et il n'y était plus affecté en 1815, lorsque Napoléon monta à bord.


Cordialement

Avatar du membre
Demi-solde
- Capitaine de dragon -
- Capitaine de dragon -
Messages : 2198
Enregistré le : 21 juil. 2017, 15:45

Re: La reconstitution...De vieux gréements

Message par Demi-solde » 02 sept. 2019, 21:58

A noter que l'étude des éléments, restes, objets essaimés au long de cette vaine fuite (les derniers survivants n'ont pas effectué le cinquième de la distance à parcourir pour atteindre un lieu sûr et habité...) révèle parfois quelques surprises... Par exemple, l'étude génétique des différentes dépouilles retrouvées a mis en lumière quatre ADN féminins (et européens), alors que les deux équipages de l'expédition Franklin étaient censés être uniquement masculins. L'hypothèse d'identifications erronées du fait de l'âge des ADN étudiés ne peut être totalement écartée (même si un ADN féminin n'est pas un ADN masculin dégradé, ce serait même plutôt l'inverse, mais c'est un autre débat...), toutefois les scientifiques privilégient la présence effective de femmes à bord des HMS Erebus et HMS Terror. L'existence de "Thérèse Figueur"...

Image

... ou de "Mary Read" et "Anne Bonny"...

Image

... c'est à dire de femmes masquant au mieux leur féminité pour pouvoir s'engager et/ou s'embarquer, puis exercer une fonction classique et masculine de soldat et/ou marin, fut parfois observée dans la Royal Navy comme elle le fut dans les armées impériales. Quatre femmes travesties (au moins quatre... toutes les dépouilles n'ont pas été retrouvées) sur 129 membres d'équipage, la proportion peut toutefois sembler élevée.

Ces femmes ont-elles, avec l'aide de quelques marins, embarquées en passagères clandestines, à l'insu des capitaines des HMS Erebus et HMS Terror, James Fitzjames et Francis Crozier, et du commandant de l'expédition John Franklin ? Peu probable, dans cette hypothèse, il leur aurait fallu se tenir cachées de longs jours, dans des navires deux fois moins long que le HMS Victory ou l'Océan, de l'appareillage de Greenhithe sur la Tamise, jusqu'à la baie de Disko sur la côte ouest du Groenland. Découvertes avant, ces femmes auraient immanquablement été évacuées et transbordées à bord du HMS Rattler ou du Barretto Junior, les navires de soutien qui firent demi-tour dans la baie de Disko avec à leur bord cinq hommes libérés de leurs obligations et renvoyés chez eux.

Ou alors ces femmes ont-elles fait partie officieusement de l'équipage, en plus des 129 hommes, pour assurer des tâches plus spécifiquement "féminines" au cours de cette expédition au très long cours (trois années de conserves de vivres étaient embarquées à bord des deux navires) ? Je n'ai pas souvenir d'avoir lu ce genre de pratique.


Cordialement

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message
  • Vieux de la vieille
    par la remonte » 18 mars 2016, 08:49 » dans L'actualité napoléonienne
    2 Réponses
    731 Vues
    Dernier message par la remonte
    18 mars 2016, 10:07
  • Reconstitution cavalerie
    par jp. montbazet » 11 sept. 2018, 18:00 » dans Espace visiteurs
    10 Réponses
    1082 Vues
    Dernier message par C-J de Beauvau
    14 sept. 2018, 17:55
  • Annuaire de la reconstitution historique.
    par J-B Laborde » 18 févr. 2016, 09:34 » dans Blogs et sites personnels
    2 Réponses
    1171 Vues
    Dernier message par LeBarde
    18 févr. 2016, 10:53
  • Reconstitution de la bataille du 18 juin 1815
    par Joker » 31 mai 2019, 20:09 » dans L'actualité napoléonienne
    6 Réponses
    363 Vues
    Dernier message par Turos M. J.
    02 juil. 2019, 17:31