Et si Napoléon avait gagné à Waterloo ?


Auteur(s) : REVERCHON Antoine

Auteur de l’article : L'âne
Date : 28 nov. 2017, 10:10
Vues : 104
Catégorie : Auteurs - Lettre R


81bgmdsGesL.jpg
Pierre BRANDA :
Beaucoup en ont rêvé. Antoine Reverchon l'a fait. Dans son ouvrage, Napoléon triomphe militairement sans conteste. Certains pourront s'interroger sur l'opportunité d'une telle démarche. On le sait, avec des « si » tout devient par définition possible. L'exercice auquel se livre Antoine Reverchon n'a cependant rien d'une Lapalissade. Il est tout à fait sérieux et tend à vérifier si une autre fin pouvait être envisagée pendant et après le 18 juin 1815. C'est une question qui se pose. Combien de fois l'ai-je entendu dans la bouche d'amateurs éclairés ou non. Inspiré des « what if » britanniques, l'uchronie présentée ici introduit dans le récit véridique des inflexions du domaine du possible tenant compte des facteurs géostratégiques. Le livre poursuit au-delà d'une victoire à Waterloo. On pense généralement que même si l'empereur l'avait emporté dans les plaines de Belgique, sa fin était inéluctable. Le livre remet en question cette version généralement admise. Une défaite britannique n'aurait-elle pas en effet ébranlé la cohésion britannique ? Quelle aurait été l'attitude des Belges ? Les « si » d'Antoine Reverchon, ce qui en fait tout leur intérêt, sont donc à la fois militaires et politiques. Concernant la poursuite de la guerre, l'auteur revient notamment sur les plans d'invasion russes et autrichiens élaborés en 1815 et jamais appliqués pour imaginer une nouvelle campagne tout en revenant sur les combats réels ceux-là qui se sont déroulés dans l'Est et le Sud de la France. Passionnant et stimulant. Parfois avec des si, on en apprend davantage qu'avec des certitudes que l'on croyait solides.


Année de publication : 2015
Lieu et maison d'édition : Paris, Editions Economica, coll. Mystères de guerre
Nombre de pages : 176
[Laisser un commentaire]